• le cube de Métatron

     

    On dit que Métatron est le maître des anges

     

    Dans la mystique juive, le Metatron, ou Métatron, ou encore Atmon, Atropatos, Lad, Sar ha-Kodesh, Sar ha-Olam, Yefehfiah..., est l'ange portant la voix de Dieu, il est à l'origine, le patriarche Henoch. Il est étroitement relié à Sandalphon (ou Sandalfon), sa "contre-partie féminine", l'ange associé à l'image du fœtus et à la différenciation du sexe de l'embryon. Metatron est identifié sous le nom de Yfin-Yufafin dans la tradition mandéenne [à définir].

    Metatron est présent dans le livre d'Hénoch et dans Le Livre hébreu d’Hénoch ou Hénoch III, d'après lequel ce serait le plus élevé des anges, et le seul à être constamment dans la présence de Dieu, il donne la lumière divine aux autres. Il est aussi le seul ange à avoir pu voir Dieu.

    Par contre, le personnage du nom de Metatron, ou quels que soient les autres noms qu'on lui attribue, n'est pas mentionné dans la Bible, au contraire d'Henoch qui est mentionné dans la Genèse (5, 18-24). La Bible stipule qu'Henoch fut enlevé par Dieu et de ce fait n'a pas connu la mort, mais il n'est nullement fait mention qu'il soit devenu un ange ou a fortiori le plus haut placé de ces entités. Il faut garder à l'esprit qu'il y a des livres non canoniques ou non "inspirés", nommés livres deutérocanoniques ou apocryphes. 

     

    Rencontre avec le Cube de Metatron. Pour le comprendre ......

     

    Nous allons désormais découvrir une toute autre géométrie sacrée dissimulée dans la figure TMD (=Transposition Miroir Dynamique (TMD), basé sur les effets miroirs si chers à Léonard de Vinci) du portrait de Mona Lisa. Cette géométrie contient deux hexagrammes construits par un assemblage de 13 cercles (de 13 oncia de diamètres) selon le schéma suivant :

     

     

      

    Or, ces 13 cercles de la figure TMD ci-dessus constituent depuis la nuit des temps l'emblème géométrique du Fruit de Vie, qui est le symbole de la source sacrée de tout ce qui existe et le symbole secret contenu dans la géométrie sacrée de la Fleur de Vie que voici :

     

    Fleur de Vie

     

    On retrouve la "Fleur de Vie" dans les religions principales du monde. En Egypte, source de toutes les religions monothéistes, la "Fleur de Vie" se retrouve dans l’ancien Temple d’Abydos dédié à Osiris.

     En Israël, on la retrouve dans les synagogues anciennes de Galilée et Mesada. La "Fleur de Vie" comporte les caractéristiques de la création telles qu’elles étaient en émergeant du "Grand Vide". Tout provient de la pensée du Créateur.

     

     

    Fruit de Vie (13 cercles rouges) préservée dans la géométrie de la Fleur de Vie

     

    Le Fruit de Vie contient par conséquent une configuration unique composée de 13 systèmes d'accès au macrocosme (univers) et au microcosme (humain) et c'est par exemple à partir du premier système qu'il est possible de créer n’importe quelle structure moléculaire et la structure de n’importe quelle cellule vivante présente dans l’univers.


     

     

    Fruit de Vie


    En reliant les centres des 13 cercles ensemble, on obtient le motif suivant connu sous le nom de Cube Metatron. A l’intérieur du cube Métatron, on retrouve les 5 formes tridimensionnelles des Solides Platoniques. Ces cinq formes et toutes leurs combinaisons recréent toutes les structures possibles de l’univers, comme la division de la cellule embryonnaire des créatures vivantes

     

     

     


     

    Cube Metatron


     

     

    Cette géométrie primordiale de la Fleur de Vie resurgit d'ailleurs énigmatiquement dans les carnets de Léonard de Vinci, que le Grand Master a ingénieusement associé aux hexagrammes,

    ceux même qui réapparaissent dans ma figure TMD de Mona Lisa :

    un indice de plus qui va dans le sens de mes interprétations...

     

     

    Dessins de la Fleur de Vie tirés des carnets de Léonard de Vinci


    Metatron est également l'autre nom du plus grand des archanges. Celui qui occupe le trône à coté de celui de Dieu. Pour les mystiques juifs, il est à la tête du choeur des anges les plus puissants, bien qu'il ne soit pas mentionné dans les écritures.

    Toutes les traductions de son nom n'ont jamais été satisfaisantes.

    La plus répandue est : "Celui qui occupe le trône à coté de celui de Dieu". Son nom pourrait également signifier en latin :

     "Metrator", c'est-à-dire "Le Guide" qui soit dit en passant se dit en amazight Amanar (voir mon premier tome) que nous connaissons aujourd'hui sous le nom de la constellation d'ORION : le guide phare des architectes du plateau de Gizeh plus connue par l'Egypte sous le nom de la constellation d'Osiris... (voir rubrique la géométrie du Graal)

     

    Dans un certain nombre de sources traditionnelles, il est dit que Métatron est en fait le prophète Enoch qui fut emmené au Paradis pour être transformé en un ange de feu avec 36 pairs d'ailes et un nombre incalculable d'yeux.

    Il y poursuivrait son existence en tant que scribe céleste. a aussi été identifié comme étant l'ange de la Libération et celui qui lutta contre Jacob, celui qui arrêta le bras d'Abraham pour l'empêcher de sacrifier son fils Isaac, et finalement celui qui conduit pendant 40 ans l'exode des hébreux . Dans certaines écoles de mysticismes, il est dit que Metatron est le plus grand en taille de tous les habitants du ciel. Il a la charge de la nourriture de l'humanité et il est connu pour être le lien entre les humains, et dieu...

    METATRON = 314 = π x 100

     

    Selon la gématrie hébraïque, l'archange Metatron a une numération de 314,

    c’est-à-dire la valeur rapprochée de π multipliée par 100 : «π est précisément le rapport des forces qui rend possible la délimitation dans le monde physique, délimitation qui existe au niveau métaphysique», écrivit Léon Ashkénazi, kabbaliste contemporain de grand nom.

    C’est ainsi que Metatron est le Dieu tout puissant : il est le signe de force, de pouvoir, et du trône...(extrait du désert des Hespérides)

     

    Le nom de l'ange Metatron de la première Séphirah Kether et le nom de Chaddaï de la neuvième Séphirah Yésod ont donc la même numération de 314; ainsi, le premier est pris comme symbole de l'autre.

    Le plus surprenant est que l'ange Metatron est considéré comme étant celui qui a conduit les enfants d'Israël au travers du désert, d'où Dieu dit: «Mon nom est en lui».

    On vient à l’histoire de l’exode des juifs où les écrits de l’Exode racontent que c’est à seulement au prophète Moïse ou encore Mosheh

    - épelé Mem(40) Shin(300) Hé(5)

    - dont la numération du nom est 345, fut révélé par Dieu son plus Grand Nom, de numération 543, et ce nom est Ehyéh Asher Ehyéh. Plus de treize versions françaises se livrent sur le nom révélé à un festival de lapalissades surréalistes ou existentielles :

     « Je suis celui qui suis » (Crampon, Jérusalem, Scofield);

    « Je suis qui je suis » (Ostervald, Darby, Maredsous); « Je suis celui qui dit » (Osty, Dhorme); « Je suis celui qui dit/ Je suis » (Synodale),

    « Je suis celui qui est » (Segond); « Je me révélerai être ce que je me révélerai être » (Monde Nouveau); « Je suis qui je serai » (TOB); « Je suis l’Etre invariable » (Kahn).

     Le plus important est que la séquence 543/345 est un palindrome dans lequel Moïse (345) émerge comme «reflet miroir» de Dieu (543).

    C’est pour cette raison que ce dernier dit au premier «Vois, j’ai fait de toi un Dieu». Moïse est reconnu comme être le premier initié à la loi orale de la Kabbale et aux lois écrites de la Torah au Mont Sinaï.

    On retrouve dans les noms du prophète MoSheh et du Mont Sinaï du dieu El Chaddaï les deux lettres consonantiques MS qui signifient dans les langues égyptienne et kamitique enfanter, naître, sauver, tandis que le verbe hébreu Mâschah évoque l’action de tirer, d’extraire...(extrait du désert des Hespérides).

    Mona Lisa n'aurait-elle pas également enfanter et sauver (MS) le dieu Horus-Harpocrate des griffes de Seth dans un lieu sacré célèbre dénommé akh-bi.t : « le fourré de l’abeille » ?

    La déesse Isis s’était réfugiée là, après le meurtre d’Osiris (Horus le Vieux), pour y élever son fils Horus (le Jeune) à l’abri de Seth…L’abeille incarne ainsi la reine Isis, la reine des morts, celle qui a le pouvoir de la résurrection (voir le carré de Dürer).

    Nous avons également vu dans l'étude de Mona Lisa que la numération 345 contient extraordinairement les nombres divins 3, 4 et 5 de la trinité égyptienne composée par les divinités Isis, Osiris et Horus selon le fameux modèle égyptien du triangle isiaque.

     Des divines proportions que l'on retrouve également dans les dimesions du tableau ou encore dans le positionnement du point central de gravité de toutes les géométries de la figure TMD du portrait de Mona Lisa (voir rubrique La Sainte Trinité) !

    Toutes ces évidences me permettent d'avancer l'hypothèse que Léonard de Vinci peignit le portrait de Mona Lisa selon le modèle géométrique de la Fleur de Vie dans lequel émergent les diverses géométries sacrées rencontrées dans mes études sur Mona Lisa (carré, triangle, cercle, spirale, hexagramme, etc..).

    Cet extraordinaire modèle géométrique, que je vous laisse le soin d'étudier, est le suivant :

     



     


    La figure TMD de Mona Lisa associée au cube Metatron et à la Fleur de Vie

     

    LA FLEUR DE VIE EST LE GRAND SECRET DE MONA LISA !

     

    Dans toute la littérature métaphysique disponible dans les livres, sur Internet ou dans des séminaires, l’information sur la méditation de l’Ouverture de l’œil en se servant de la Géométrie Sacrée est extrêmement rare, en supposant qu’elle soit disponible.

    Il s’agit d’un des systèmes les plus puissants et rapides d’avancement spirituel que nous ayons à notre disposition, et, pour le moment, il est largement ignoré.

    Simple d’utilisation, il révèle les secrets les mieux gardés et des secrets complexes et ésotériques de l’Univers et de la Création.
     
     
     


    c'est une video réalisé dans les feux alchimique ....

    Elle est chargé énergiquement par les énergies Métratronique....

     

     

     

     

    le cube de Métratron

     

    « Le Chakra HumérusWorld Trade Center, histoire d'une chute, un dossier douloureux »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Vous devez être connecté pour commenter