•  

     

    L’existence de la huitième sphère est connue des occultistes depuis la fin du XIXe siècle. C’est une planète-machine, en dehors du développement humain et cosmique septénaire normal, qui recueillera tout ce qui aura succombé au mal.

    Comme un parasite, elle se nourrit de la force vitale et de la matière de notre monde. Cette réalité artificielle s’érige en simulacre de notre réalité physique et s’interpose à la vision des réalités spirituelles.

    La huitième sphère selon Mark Hedsel

    Dans le livre de Mark Hedsel, The Zelator (Le Zelateur), nous sommes informés qu’à la fin du siècle dernier une révélation étonnante a été faite, suite à un dissentiment parmi les membres d’Écoles secrètes.

    L’Information, jusqu’ici jalousement gardée par le plus fermé des Ordres intérieurs, a été rendue publique. Les secrets révélés appartenaient à un niveau beaucoup plus profond de connaissance que n’a jusqu’ici été rendu exotérique par les Écoles – même dans cet âge éclairé.

    En résumé, ce qui a été rendu public pendant ce conflit aux Écoles était la vérité que notre Lune est une sorte de contrepoids à une autre sphère, qui reste invisible à la vision ordinaire.

     

     

    Cette sphère contrebalancée est appelée par les cercles ésotériques la Huitième Sphère.

    La vérité est que cette Huitième Sphère n’appartient à rien dont nous sommes familiers sur le plan physique, cependant nous devons utiliser des mots de nos propres vocabulaires chaque fois que nous voulons dénoter son existence. Si nous devions utiliser un mot qui soit adapté le plus convenablement à cette Sphère, alors nous devrions vraiment l’appeler un vide. Certainement, « vide » est un terme plus approprié que sphère, car la Huitième Sphère aspire des choses dans sa propre existence indistincte.  »

    La huitième sphère

    Derrière notre monde se dresse un monde artificiel et spectral créé par Lucifer et Ahriman : la huitième sphère.

    Lucifer a initié la création de la huitième sphère en préservant illicitement des « imaginations » de l’Ancienne Lune, le stade planétaire précédant la Terre actuelle.  Ahriman matérialise ces « imaginations » en les remplissant de substance minérale et de forces éthériques volées à la Terre et à l’homme.

    Lucifer et Ahriman tentent d’attirer à eux un maximum d’âmes humaines et de matière terrestre, dans le but de faire avorter la transformation de la Terre en la future Jupiter – aussi appelée « Nouvelle Jérusalem », pour créer à la place la planète d’Ahriman, la huitième sphère.

    Lucifer et Ahriman s’emparent surtout de la matière de la tête, la matière la plus spiritualisée de tout le corps, et des forces éthériques qu’ils matérialisent.

    Pour empêcher que trop de matière terrestre et cérébrale ne tombe aux mains de Lucifer et Ahriman, l’Élohim Yahvé-Jehovah a créé la Lune comme contrepoids à la huitième sphère.

    L’intensification du phénomène ovni est un signe de l’incarnation imminente d’Ahriman.

    Les ovnis et les soi-disant extraterrestres sont des élémentaux (gnomes, sylphes, nymphes, fées, etc.) déchus. Ils ont un corps éthérique et astral, mais leur volonté est entièrement dirigée par des hiérarchies angéliques déchues.

    Ahriman matérialise l’éthérique, causant ainsi la chute d’un grand nombre d’élémentaux dans les couches souterraines de la Terre, dans la sous-nature, constituée des forces éthériques déchues. Ce ne sont donc pas des extraterrestres mais des intraterrestres.

    Les élémentaux déchus cherchent à se matérialiser pour échapper à l’implosion de leur race.

    Ils enlèvent des humains pour voler les forces éthériques liées aux organes reproducteurs, placer des implants agissant (par électromagnétisme) dans le système nerveux et sensoriel des victimes, et pour se nourrir des forces de l’âme, qu’ils n’ont presque pas développées.

    Ils sont de la même nature que le double et collaborent avec lui.

    Séduits par Ahriman, qui tente de nous entraîner dans la sous-nature, ils veulent s’emparer de la Terre et faire de nous leurs esclaves au lieu de suivre leur destin d’humains du futur.

    Si un nombre grandissant d’élémentaux choit dans la sous-nature et se retourne contre nous, c’est par notre faute, parce que l’égoïsme des technologies les fait choir et les « coince » dans la machine, dans la sous-nature.

    On peut les aider à retrouver la voie ascendante en pratiquant la Science Spirituelle (clairvoyance, vision dans l’astral), l’Art Objectif (clarté du sentiment et clair-audience dans l’éthérique), et enfin par la Technique Morale (clarté du vouloir et magie blanche, qui agit en transformant le physique).

    Steiner a révélé que les loges occidentales égoïstes répandent sciemment une culture matérialiste pour exercer une certaine influence sur les masses. Après la mort, les individus matérialistes se retrouvent prisonniers de ces loges qui les utilisent pour leurs propres fins.

     

     

    Le spiritisme et la médiumnité, diffusant un « matérialisme spirituel », seraient des mises en scènes des loges occidentales ahrimaniennes. Tout penchant pour le matérialisme (le scientisme, la science-fiction), incluant le matérialisme spirituel (le spiritisme, la médiumnité) incline vers la huitième sphère, où les âmes restent prisonnières.

    Steiner dit que « prêter l’oreille aux annonciations merveilleuses des clairvoyants visionnaires est la manifestation d’un amour pervers pour la huitième sphère ».

    Les régressions sous hypnose, les « thérapies de vies antérieures », les expériences de transe, de médiumnité, de double vue ou de « remote viewing » (double vue), etc., témoignent de cette alchimie négative par laquelle de la substance terrestre et du cerveau humain sont transférés dans la huitième sphère.

    Les hallucinations causées par une disposition pathologique du corps, la prise de drogues ou la pratique d’anciennes techniques de yoga, que l’homme moderne doit éviter, sont de même nature, synthétique et artificielle, que la huitième sphère.

    L’ancienne clairvoyance instinctive, passive, visionnaire et d’origine atavique n’est rien de plus qu’une régression à l’état de conscience de l’Ancienne Lune, le stade planétaire précédant la Terre actuelle.

    Il faut acquérir la pensée logique pour développer une science spirituelle clairvoyante exacte. Les clairvoyants naturels manquant de pensée logique, qui seule permet de discriminer le réel de l’illusoire, s’égarent dans leurs visions, comme autant de symptômes de la perte de leur volonté individuelle et de leur libre-arbitre dans la huitième sphère.

    Dans la médiumnité, par exemple, des élémentaux ahrimaniens, dotés d’une intelligence extrême, investissent le cerveau du médium alors que son propre Ego s’est éclipsé.

    Les êtres qui répondent aux questions sont des élémentaux ahrimaniens liés à notre futur.

    Leur tâche est de transmettre les achèvements techniques d’une génération à l’autre. Lorsqu’ils s’infiltrent dans un médium, ils délaissent leur tâche normale et s’emmêlent dans le présent. Des informations tout à fait justes peuvent être révélées par la médiumnité, mais celle-ci n’est pas une voie d’ascension spirituelle légitime .

    Les élémentaux ahrimaniens s’infiltrent dans le médium via ses émanations chimiques, que les parapsychologues appellent ectoplasme. À ce stade, un processus s’apparentant à la magie noire s’enclenche. Les médiums n’en sont pas conscients, mais le mage noir l’est lorsqu’il conjure des élémentaux ahrimaniens, ses esprits familiers, à entrer dans ses émanations pour servir sa magie.

    Il se passe quelque chose de semblable dans l’hypnose : les suggestions de l’hypnotiseur déversent subtilement une charge éthérique dans l’hypnotisé, de sorte que toutes les arrières pensées de l’hypnotiseur, même non-dites, sont reflétées dans l’esprit passif du patient.

    L’hypnose viole carrément le libre-arbitre et la volonté individuelle en transgressant les barrières de la conscience éveillée. C’est un jeu très dangereux qui mène ses pratiquants dans la huitième sphère, où ils resteront liés l’un à l’autre jusqu’à ce que ces liens soient dissous par la prise de conscience mutuelle du tort causé. La psychanalyse est tout aussi dangereuse.

    Aujourd’hui, tout est administré par des ordinateurs reliés en réseau par câble à haute vitesse, fibre optique, ondes radio ou satellites. Ces derniers, en plus des fax, des ondes émises par les téléphones portables, télévisions, radars, guidage de missile, etc., bombardent l’atmosphère et le cosmos de milliards d’ondes électromagnétiques, faites de séries de 1 et de 0, utilisant la dualité du magnétisme et de l’électricité.

    Une entité gargantuesque est née : l’araignée du Net, faite de l’activité collective et « consciente » de tous les ordinateurs en réseaux.

    La pensée, après avoir été vidée de tout contenu spirituel par le système binaire, commence à nouveau à s’emplir d’esprit, non pas de l’esprit des puissances divines mais de celui des êtres ahrimaniens qui habitent le monde souterrain, la sous-nature, constituée des forces mécaniques, électriques, magnétiques, nucléaires, et veulent nous y entraîner.

    Comme Ahriman qui veut posséder la planète, des démons ahrimaniens viennent de sous terre pour envahir notre monde et nous remplacer.

    Ainsi, un Double ahrimanien entre en nous peu avant la naissance.

    Le Double a son point d’impact dans l’électricité du système nerveux, liant ainsi notre pensée aux forces sous-naturelles de l’électromagnétisme géographique, d’une part, et des machines, d’autre part. Dans le développement technologique, le technicien n’est que l’instrument du Double ; seule l’intelligence des démons ahrimaniens comprend les ordinateurs.

    L’influence d’Ahriman sur les rapports qu’entretiennent les humains avec la nature entraîne un nombre croissant de cataclysmes : éruptions volcaniques, inondations, tremblements de terre, par lesquelles les élémentaux manifestent qu’il est grand temps que nous nous éveillions à leur existence.

    Selon l’anthroposophe Bernard Lievegoed, le sommet d’activité des cataclysmes et du règne d’Ahriman se situe entre 2020 et 2040.

    L’Abîme sera grande ouverte, les démons vont entrer par milliers.

    Un règne totalitaire sera instauré, qui fera pâlir le national-socialisme et le bolchevisme.

    Manu sera réincarné pour mener la résistance, or sa seule présence ne garantit pas la victoire. Ahriman aussi sera incarné dans un humain.

    Toutes nos pensées, paroles et gestes influencés par les entités ahrimaniennes et lucifériennes concourent à la formation des corps physiques, éthérique et astral d’Ahriman. Ahriman est aussi incarné « macrocosmiquement » dans le réseau artificiel de l’électronique.

    Selon l’anthroposophe Patrick Steensma, sept aspects caractérisent la préparation de l’incarnation humaine d’Ahriman:

    • 1) la suprématie de la pensée abstraite, à l’origine d’une vision du monde matérialiste et mathématique;
    • 2) la « congélation » des savoirs dans des archives, empêchant ainsi qu’elle ne vive dans nos coeurs;
    • 3) la foi dans le quantitatif et les statistiques ;
    • 4) l’activité intellectuelle ennuyée et dépourvue d’enthousiasme ;
    • 5) les « guerres de clocher » et le nationalisme ;
    • 6) l’interprétation fondamentaliste des Écritures, qui, par son unilatéralisme, mène à une conception erronée d’un Jésus strictement humain, à une hallucination sans lien avec le Christ réel;
    • 7) l’établissement d’écoles d’occultisme visant le réveil chaotique et sans préparation adéquate de la clairvoyance d’origine héréditaire, qui est atavique, illusoire et hallucinée, tel qu’on peut le constater actuellement dans la tendance à chercher la clairvoyance et la médiumnité dans les lignées héréditaires.

    D’ici la fin de la cinquième époque culturelle, qui s’étend de l’an 1414 à 3577, vont émerger trois nouvelles facultés spirituelles, qu’Ahriman veut faire dévier : l’occultisme eugénique en Orient, l’occultisme hygiénique en Europe et l’occultisme mécanique dans l’Ouest. Elles devront être développées par l’effort et se contrebalancer mutuellement dans le futur.

    Selon Steiner, l’« expérience socialiste » aurait été planifiée par des sociétés secrètes occidentales détenant de grands secrets concernant le futur de l’humanité, dans le but de saboter la mission spirituelle de l’Europe de l’Est .

    L’Europe de l’Est est en effet destiné à développer les facultés d’hygiène psychique, une médecine de l’âme qui tient compte de l’influence des morts sur la santé des vivants.

    La vaccination contre toutes les maladies imaginables est un autre facteur nuisant au développement de cette faculté : en évitant l’expression des maladies karmiques, le karma se manifeste par un mal-être et une perte de sens qui nuisent au développement de l’âme.

    La croyance en une réalité spirituelle sera considérée comme une maladie mentale et le potentiel de développement psychique et spirituel sera dépisté dans les gènes et interprété comme une « disposition à la maladie mentale » nécessitant une médication appropriée.

    Le développement de l’eugénisme occulte est donné instinctivement aux Orientaux.

    L’eugénisme occulte est dévoyé par l’utilisation des forces duelles, notamment celles du bien et du mal, du Sagittaire, ou forces de Minuit, dans le but de favoriser l’incarnation d’âmes mauvaises. La faculté eugénique occulte éclairée par une compréhension spirituelle des lois astrologiques de la naissance permettra au contraire de favoriser la naissance d’individus moraux. Les soi-disant “extraterrestres” s’arrogent le développement de l’eugénisme occulte en étudiant le clonage et la génétique .

    Le mécanisme occulte qui sera développé en Amérique permettra de mettre des machines en mouvement en vertu de la loi de résonance que découvrirent John Keely, Wilhelm Reich et Nicolas Tesla au début du XXe siècle.

     

     

    La technique morale, forme de magie blanche, sera développée par certains individus qui pourront mettre des machines en marche en leur transférant « comme par magie » les ondulations rythmiques cosmiques des constellations de la Vierge et du Poisson, qui sont les forces du Matin et du Soir. Cette faculté leur viendra de leur qualité morale exceptionnelle, laquelle leur permettra de diriger l’action des bons élémentaux qui les entourent en permanence.

     

     

    Le développement déviant, égoïste et unilatéral des forces de l’occultisme mécanique entraînera la mécanisation sociale par laquelle les élites contrôleront les masses en paralysant toute tentative de soulèvement.

    Ahriman veut étendre cet occultisme mécaniste à toute la planète pour écraser le développement des deux autres facultés et s’arroger leurs pouvoirs.

    L’imposition des micropuces fonctionnant au moyen de cristaux ainsi que l’utilisation des technologies à extrêmes hautes et basses fréquences électromagnétiques, telles que le projet HAARP pour la manipulation de la conscience humaine, servent un tel agenda.

    Les loges occidentales ahrimaniennes savent que les forces géomagnétiques exercent une action excitante sur le Double, qui éclipse alors plus facilement l’individu. Elles savent aussi que cette action géomagnétique est très puissante et particulièrement mécanisante – donc puissamment liée à la sous-nature et au double – sur le continent américain, tout particulièrement dans les Rocheuses, le repaire d’Ahriman .

    Le flux constant d’ondes électromagnétiques dans lequel on baigne, couplé à l’effet excitant du géomagnétisme sur le Double, nous lie aux machines et aux entités ahrimaniennes telles que le Double.

    À proximité des machines émettant de l’électromagnétisme, les terminaisons nerveuses sont durcies et « meurent » car l’électricité et le champ magnétique font sortir des nerfs tout ce qui est spirituel. La pensée sera donc de plus en plus ahrimanienne.

    À l’avenir, l’homme et la machine seront de plus en plus étroitement liés.

    Sous l’assaut des forces ahrimaniennes, les humains risquent de perdre contact avec le spirituel et de se lier à la sous-nature, sur une voie d’émancipation descendante, contraire à la voie d’ascension spirituelle de la Terre.

    Une race matérialiste, animale et sans âme est déjà en train de naître.

    Elle mènera la technoscience à son paroxysme, et ce dans tous les domaines. Ahriman fait déjà miroiter à ses « élus » le pouvoir que leur procurera ces technologies : « Si vous combinez tous les ordinateurs en réseaux, vous aurez l’omniscience, et vous pourrez contrôler le monde, être tout-puissants! ».

    On assiste présentement à la répétition karmique du désastre de l’Atlantide, avec son obsession du pouvoir et du contrôle absolu, sur un continent américain imprégné à satiété de résidus subtils de l’ancienne magie noire atlantéenne. En plus de favoriser le développement technologique, les loges occidentales répandent des courants de pensée matérialiste et intellectualiste, qui, allié à l’omniprésence des technologies et au géomagnétisme, durcissent l’éthérique et permettent au Double éthérique ahrimanien de nous dominer.

    Ces initiés des loges occidentales développent les forces de la pensée, les forces astrales de la tête, symbolisées par l’Aigle.

    Les circonvolutions du cortex cérébral, qui ressemblent à des plumes d’oiseau, sont une expression du processus alchimique sel (cristallisant) dans le cerveau et l’activité de la pensée.

    Les initiés ahrimaniens poussent à l’extrême ce processus en soudant l’intellect à la matière via la pensée abstraite, investissant ainsi leur pensée des forces destructrices et mécaniques de la sous-nature. Ahriman les séduit en leur promettant une puissance sans limite : « O Homme, Connais-moi. Je te donnerai le Pouvoir de créer un monde, dans ta Tête. »

    Pris dans un intellect déconnecté de la réalité, l’initié développe la clairvoyance primitive, atavique, au niveau de sa volonté inconsciente, où des entités ahrimaniennes le manipulent.

    D’autre part, Ahriman dévoie les forces de l’Aigle christique – que les gnostiques placent au sommet de l’Arbre de Vie -, liées au développement futur de l’Homme-Esprit , les transformant en forces de l’Aigle déchu, le Scorpion, symbole d’Ahriman. Ahriman saisit les forces du futur et s’en sert pour séduire les hommes et les élémentaux.

    Pour ses « élus », les initiés Illuminati, Ahriman offre l’immortalité ahrimanienne.

    Il faut pour cela que l’individu se soumette à divers rites apparentés à la franc-maçonnerie par lesquels le corps éthérique de l’individu et du continent sont durcis. C’est à l’intérieur de cet éther durci qu’après sa mort la personnalité de l’initié mène une sorte de demi-vie artificielle au sein d’une loge « VIP », gracieuseté d’Ahriman.

    Les membres de ces fraternités peuvent aussi contourner le circuit naturel de la réincarnation et du karma pour se former illicitement un nouveau corps physique et s’incarner à volonté.

    Que le durcissement de l’éthérique soit recherché consciemment par les initiés de telles fraternités ou qu’il soit subi inconsciemment par les populations, l’individu reste, après la mort, prisonnier de son corps éthérique et soudé à la Terre au lieu de s’élever normalement dans les sphères planétaires.

    En combinant technologie et art occulte, il sera possible de créer des machines qui utilisent littéralement les esprits des défunts retenus dans ces loges : par des procédés maléfiques, les morts seront irrésistiblement attirés dans le champ électromagnétique de la toile de l’intelligence artificielle, pour être illicitement introduits dans la vie humaine par la voie du signe zodiacal des Gémeaux, lié au binaire, à la polarité du magnétisme nord-sud et de l’électricité.

    Les élites se serviront de ces machines mues par les forces cosmiques des Gémeaux pour exercer leur influence sur toute la planète.

    Dans le futur, l’être-araignée de l’intelligence binaire informatique n’aura plus besoin de réseaux de machines séparées : elle aura pour fondement les champs magnétiques et électriques de la Terre elle-même, la transformant, par les forces mécanisantes des Gémeaux, en un véritable mécanisme automatique habité par des démons.

    Les vibrations humaines intellectualistes et mécaniques vont entrer en résonance avec le cosmos, déclenchant d’incontrôlable réactions en chaînes dans l’atmosphère, un pivotement de l’axe terrestre, voire même une désynchronisation des cycles cosmiques eux-mêmes!

    Dans les siècles à venir, le pouvoir de l’esprit sur la matière sera devenu une réalité.

    On aura découvert que la pensée est la face intérieure de l’atome et que ce dernier n’est en fin de compte que de l’électricité congelée.

    Puisque l’intellect et l’influx nerveux sont liés aux forces sous-naturelles, infernales, de l’électricité et de l’atome, et parce que l’intellect est une force de destruction, on pourra créer et détruire par la seule pensée.

    Le réveil de la clairvoyance, la découverte du pouvoir de l’esprit sur la matière et l’exploitation des âmes des défunts dans le fonctionnement de machines « géomagnétiques », sont autant de facteurs menant l’humanité à la guerre de tous contre tous, causant la destruction de la civilisation.

    Lorsque, vers l’an 8000, la Lune se réunira avec la terre, les forces durcissantes et pétrifiantes de la Lune vont créer des conditions redoutables qui révéleront finalement aux hommes la vérité au sujet de leur pensée : densifiée dans l’atmosphère éthérique, leurs pensées matérialistes et intellectuelles vont cesser de n’être qu’un fantôme et prendront vie de façon effroyable, recouvrant la terre d’une nuée d’horribles élémentaux artificiels, créés par la pensée, ressemblant à des araignées mécaniques abominablement intelligentes et enchevêtrées les unes dans les autres, un peu comme les machines de l’intelligence artificielle dans le film La Matrice.

    Les individus qui n’auront pas vivifié leurs concepts matérialistes, intellectuels et fantomatiques resteront prisonniers du mécanisme des entités ahrimaniennes qui s’empareront alors de la Terre et dont ils n’auront pu se libérer.

     

     

    Les hommes qui auront vivifié spirituellement leur pensée s’uniront aux êtres surhumains et semi-angéliques des autres planètes qui descendront de plus en plus sur Terre pour nous aider à développer la science spirituelle .

    En résumé, Ahrimane veut s’emparer des forces de vie éthérique de la Terre pour la durcir et créer sa propre planète mécanique, la huitième sphère, où il pourrait régner comme un Dieu avec les élémentaux ahrimaniens, empêchant ainsi la transformation de la Terre en Jupiter, la Nouvelle Jérusalem.

    Il fait miroiter un rêve aux élémentaux afin de les gagner à sa cause et qu’ils abandonnent le plan divin qui les destine à collaborer avec nous pour spiritualiser la Terre.

    Toutefois, lors de la réalisation du 666 , la huitième sphère sera jetée dans l’Abîme, comme l’indiquent les symboles apocalyptiques de la chute de la Prostituée de Babylone, du rejet des sept coupes de colère et du Serpent et de la Lune investie de tout le mal, tous deux écrasés sous le pied de la Femme vêtue de Soleil . C’est donc dire que, peu importe les manigances diaboliques qui pèsent sur nous comme une épée de Damoclès au dessus de nos têtes, seuls les êtres humains moraux poursuivront leur évolution spirituelle au-delà du « 666 ».

    (…)

    Certains chercheurs ont découvert l’existence de cette huitième sphère, comme Laura Knigh Jadczyk et Ark Jadczyk, or ceux-ci identifient la huitième sphère à la lune, alors que la lune en est en fait le contre-poids.

    Dans une même logique de mauvaise compréhension du gnosticisme, ils identifient Satan à Yahvé, le dieu des juifs, qui a tenu les juifs sous son joug. En réalité, une entité ahrimanienne (satanique) très puissante est née comme conséquence karmique de l’activité de Yahvé qui amena les premières impulsions de pensée abstraite (la Loi) et de refoulement de l’ancienne sagesse luciférienne du passé.

    Le spectre du matérialisme, du nationalisme et la mouvance des dirigeants occultes vers un gouvernement mondial sont des conséquences karmiques de la pensée de l’ancien Testament et correspondent au règne d’Ahriman, le dieu du matérialisme et de la mort.

    Certains comprennent à ce point mal l’ancienne Gnose qu’ils identifient Lucifer, porteur de Lumière, au Christ lui-même…

    Il faut comprendre que la compréhension néognostique de la huitième sphère qu’on retrouve chez LKJ vient d’expériences médiumniques et que toute expérience médiumnique est un atavisme spirituel, une gracieuseté de Lucifer et Ahriman (Satan)!

    DERRIÈRE LE VOILE DES ÉVÈNEMENTS

    Au XIXème siècle, la science a découvert que notre système nerveux était parcouru par des forces électriques. Elle avait raison.

    Mais lorsqu’elle a cru, lorsque les chercheurs croient que la force nerveuse qui fait partie de nous, qui est la base de notre vie mentale, a quoi que ce soit à voir avec des courants électriques, ils ont tort.

    Car les courants électriques sont des forces qui ont été déposées en nous par cet être que je viens de décrire, ils ne font pas du tout partie de notre être : nous portons effectivement aussi des courants électriques en nous, mais ils sont purement de nature ahrimanienne.

    Ces entités hautement intelligentes, mais d’une intelligence purement méphistophélique, et d’une volonté plus apparentée à la nature que cela ne peut être dit de la volonté humaine, ont décidé un jour, de leur propre volonté, de ne pas vouloir vivre dans le monde auquel les dieux pleins de sagesse de la hiérarchie supérieure les avaient destinées à vivre. Pour conquérir la terre, elles ont besoin de corps ; n’ayant pas de corps propre, elles utilisent le corps humain autant qu’elles le peuvent, puisque l’âme humaine ne peut pas complètement remplir le corps humain.

    Ces entités peuvent donc, compte tenu de la manière dont se développe le corps humain, s’introduire dans celui-ci à un moment donné, avant que la personne naisse, et elles nous accompagnent, en restant en dessous du seuil de la conscience.

    Il y a une seule chose, dans la vie humaine, qu’elles ne peuvent absolument pas supporter, c’est la mort. C’est pourquoi elles doivent effectivement toujours quitter le corps humain dans lequel elles s’incrustent, avant qu’ils soit saisi par la mort. C’est chaque fois de nouveau pour elles une très cruelle déception, car ce qu’elles veulent justement conquérir, c’est de rester dans le corps humain par delà la mort. Ce serait une haute conquête dans le royaume de ces entités ; mais elles n’y sont pas parvenues pour le moment.

    Si le Mystère du Golgotha n’avait pas eu lieu, si le Christ n’était pas passé par le Mystère du Golgotha, il en serait depuis longtemps ainsi sur terre que ces entités auraient acquis la possibilité de rester à l’intérieur de l’homme même après que la mort lui a été karmiquement fixée. Alors elles auraient en tout état de cause remporté la victoire sur l’évolution de l’homme sur terre et seraient devenues les maîtres de cette évolution humaine sur terre.

     

    Il est d’une formidable importance de comprendre ce rapport entre le passage du Christ par le Mystère du Golgotha et ces entités qui veulent conquérir la mort dans la nature humaine, mais ne peuvent pas encore le supporter aujourd’hui ; qui doivent toujours prendre garde à ne pas vivre cette heure à laquelle l’homme a déterminé à l’avance de mourir, qui doivent se garder de conserver son corps, de prolonger la vie de son corps au delà de cette heure de la mort.

    De cela aussi, dont je parle maintenant, certaines confréries sont au courant depuis longtemps. »

    R. Steiner – Derrière le voile des événements – Paris, 1999, p. 75 sqq


    votre commentaire
  • Corey Goode et David Wilcock pour l’émission Cosmic Disclosure Saison 7 épisode 21

    David Wilcock : Bienvenue à « Divulgation Cosmique ». Je suis ici avec Corey Goode, notre initié des initiés. Et dans cet épisode, nous avons des images rares d’un initié de chez Lockheed Martin, rien de moins que Boyd Bushman, aujourd’hui décédé.

    Donc, Corey, bienvenue à l’émission.

    Corey Goode : Merci.

    David : Très bien. Donc, voici notre premier extrait d’une interview, avec Boyd Bushman, que nous n’avons pas tournée nous-mêmes mais qui est du domaine public, une utilisation équitable sur Internet. Et compte tenu de son importance et de ce dont nous parlons dans cette série, elle vaut la peine ou le temps qu’on la regarde. Voyons ça.

     

     

    * * * * * *

    NOUS VOUS PRÉSENTONS BOYD BUSHMAN

    Boyd Bushman : Je m’appelle Boyd Bushman. Je suis un scientifique senior de chez Lockheed Martin. J’ai 27 brevets à mon crédit.

    Il y a environ 13 ans, j’ai rencontré une personne à qui le Dr. Teller avait donné un emploi.

    Le Dr. Teller était le bras droit d’Oppenheimer.

    Et même après qu’Oppenheimer ait été expulsé de la Zone 51, le Dr. Teller est resté là et était responsable de plusieurs programmes.

    La personne avec laquelle j’ai été en contact à deux ou trois reprises, est maintenant le directeur de ce programme, et ils me tiennent continuellement à jour sur tout ce qu’ils peuvent. Je possède une autorisation de confidentialité de haut niveau.

    Je choisis cependant, de par leurs propres objectifs, de ne pas l’utiliser parce qu’ils, les intelligences autour de moi et moi-même, croyons en fait qu’une grande partie de toutes ces informations devrait sortir de ces sombres activités de la Zone 51, et être placées de façon  à ce que les gens puissent y avoir accès.

    Donc, c’est ce qui a commencé, il y a environ 13 ans.

    Comme je suis scientifique, je ne crois pas aux théories. Je dis essentiellement : « Suivez les données ; la théorie est sans importance. » Si quelque chose ne peut pas être vérifié par un test physique en confirmant la véracité, je ne vais pas l’incorporer dans cette [information] que je vous présente.

    Par conséquent, tout ce que nous présentons ici sera une donnée qui provient d’eux, directement de moi à vous.

    * * * * * *

    David : Il parle de l’idée que Teller travaillait avec un groupe d’initiés et qu’à présent, ceux-ci voulaient divulguer la vérité. Donc, est-ce que cela se passe assez souvent dans ces programmes classifiés, que les gens souhaitent réellement faire sortir les informations ?

    Corey : Oui, c’est assez courant. Et tous ceux qui sont responsables de la sécurité de ces groupes le savent. Ils ont fait des profils de personnalité de toutes ces personnes. Ils les surveillent de très près. Ils observent le langage corporel, les différentes micros expressions faciales. Ils les regardent très attentivement pour savoir s’il leur faut intervenir.

    Donc très souvent, ces gars auront généralement de ces conversations, vous savez, pour parler de cela, ils vont préférablement s’asseoir lors d’un repas du dimanche, au lieu d’en discuter au travail.

    Et finalement, ils finissent par être découverts, pour la plupart. Il est très rare qu’ils ne se fassent pas découvrir, qu’ils en parlent « en dehors du bureau », comme ils le disent.

    David : Il a dit : « J’ai un haut niveau de confidentialité, mais je choisis de ne pas l’utiliser. » Que pensez-vous qu’il voulait dire par là?

     

     

    Corey : Si vous entrez et travaillez dans le cadre d’une autorisation de sécurité supérieure, vous êtes lié légalement, par tout ce que vous avez accepté, lorsque vous avez signé l’accord pour le niveau de sécurité.

    Donc, s’il essaie de faire ça, c’est qu’il tente de contourner les contraintes de sécurité et les éventuelles retombées légales, ou pour sa pension. Alors, il joue un peu comme un petit jeu.

    David : Et puis, quand cette interview est sortie, et je suis certain que vous vous en souvenez, cela s’est répandu sur internet, et même dans les médias officiels, comme une traînée de poudre. Il y a eu quantité d’articles qui ont été écrits là-dessus, parlant de ce gars.

    Alors donc, pour moi, ceci suggère qu’il ne travaille pas comme un arnaqueur, mais que ce qu’il a fait ici, faisait peut-être partie d’un plan orchestré. Pensez-vous que ce soit le cas ?

    Corey : Eh bien, ça se peut très bien, parce que les groupes que j’ai précédemment décrits, ceux qui ne se font pas prendre au piège, sont ceux qui trouvent dans les gens de la sécurité, des personnes du même niveau de pensée, et qui ferment les yeux à ce sujet.

    Ce sont ceux-là qui ont réussi à faire progresser cette Alliance des SSP[Programmes Spatiaux Secrets].

    David : D’accord.

    Corey : Vous savez ? C’est comme cela que ça a démarré.

    David : Quel serait l’objectif des articles sur cet homme et que dirait-il d’être vu du grand public, alors que nous avançons avec cet épisode ?

    Il semble avoir de la crédibilité. Il dit qu’il travaille pour Lockheed. Nous allons voir quelques photos d’extraterrestres, apparemment.

    Quel serait l’objectif final de promouvoir ces vidéos et de rendre public son témoignage, devant le monde entier ?

    Corey : Eh bien, l’Alliance de toute façon, et aussi – peu importe qui nous voulons nommer –  le gouvernement de l’ombre, ils ont préparé la conscience de l’humanité par l’entremise des films et, vous savez, des bandes dessinées, et des personnes qui comme ça, lancent des déclarations sur leur lit de mort.

    Ils veulent en quelque sorte livrer cette information d’une certaine manière, en petits morceaux à la fois, dans notre subconscient – de façon à pouvoir, au besoin, s’en distancer ou la nier.

    David : Il a dit qu’il travaillait pour Lockheed, et qu’il avait 27 brevets.

    Corey : Cela devrait être facile à vérifier, à moins qu’ils ne soient…

    David : C’est ce que je pense.

    Corey : …parmi les 5 700 brevets classifiés.

    Depuis des décennies, des milliers de nouveaux brevets ouvrant la porte à des technologies révolutionnaires sont régulièrement mis à l’écart et verrouillés vis-à-vis du domaine public, et ces technologies sont développées et exploitées en secret par des sociétés du complexe militaro-industriel dans le cadre de Programmes Spatiaux Secrets, pour le seul bénéfice de corporations privées principalement reliées à l’ICC.

    David : Maintenant, la raison pour laquelle je mentionne ceci, est-ce que vous pourriez vérifier si ces brevets étaient retenus, dans le cadre de la sécurité nationale ? Et, par conséquent, nous ne pourrions peut-être pas les trouver, parce qu’ils pourraient faire partie de la technologie classifiée ?

    Et, pourrait-il y avoir assez de choses produites par Lockheed, qui ne soient pas classifiées, ou du moins, certains de ces brevets pourraient-ils être retracés ?

    Corey : Oui. Une bonne partie de leurs brevets ne sont pas classifiés, mais les plus sensibles finissent par figurer parmi les quelques 5 700 brevets maintenus sous secret jusqu’à ce jour.

    David : Donc, si quelqu’un essaie de vérifier, il pourrait trouver certains brevets. Il pourrait ne pas trouver tous les 27, mais il est probable qu’au moins certains d’entre eux puissent être retracés.

    Corey : Oui.

    David : Beaucoup de ces initiés, tels que William Tompkins, et les gens à qui il a parlé, se font dire :  »Hé là, calmez-vous ! Vous savez, ce sur quoi vous travaillez, nous allons le publier dans 10 ans. »

    Alors, 10 ans passent, et rien ne se passe.

    Comment cela influence-t-il ce que nous voyons maintenant, avec ce gars qui s’ouvre à nous, surtout quand le docteur lui dit qu’il ne lui restait que quelques semaines à vivre ?

    Corey : Eh bien, c’est très courant, en leur disant « une décennie – c’est dans une dizaine d’années ». On a dit ça à beaucoup de gens dans les programmes dans lesquels j’étais.

    David : Vraiment ?

    Corey : Beaucoup d’entre eux, qui avaient une conscience, voulaient savoir quand cette information allait être remise au public. Et ils voulaient aussi avoir le crédit pour ce qu’ils faisaient. I

    Ils veulent que le public sache ce qu’ils ont fait.

     

     

    David : Bien sûr.

    Corey : On leur disait : « Tu seras un héros un jour. Tout le monde le saura dans dix ans. » Et ils continuent de pousser du pied sur l’échéance, et beaucoup de ces gens ont fini par être très désillusionnés et donc, mûrs pour devenir des membres de l’Alliance.

    David : Comment l’Alliance est-elle en mesure de contacter les personnes à ce poste, sans se faire dénoncer, s’il y a tellement de surveillance ? Comment réussissent-ils à le faire ?

    Corey : Ce sont généralement des gens qui ont des relations amicales au sein de l’organisation de sécurité de ces différents groupes.

    C’est qu’habituellement, si vous voulez commencer une sorte de subversion, vous devez d’abord infiltrer la sécurité ou la police.

    David : Donc, vous dites que cela se produirait alors en une conversation verbale avec, comme exemple, quelqu’un qui serait un gardien de sécurité ?

    Corey : Oh, oui. Seulement par le… vous savez… le bouche à oreille, le bouche à oreille.

    David : Est-il possible pour les gens, de faire des échanges par lettres ? J’ai entendu dire récemment, que les bureaux de poste des États-Unis, ne liront peut-être pas vos lettres, mais ils scannent maintenant le courrier de tout le monde, et regardent à qui vous envoyez du courrier.

    Corey : Non, et il n’est pas conseillé d’avoir quoi que ce soit par écrit. Vous savez…

    David : Vraiment ?

    Corey : Ouais. Et vous passez des informations vers le bas de l’échelle, ce qui peut être peu fiable, comme le jeu du téléphone. Cela passe par les filtres des différentes personnes, donc ça se modifie un peu, mais vous ne voulez rien mettre par écrit.

    David : Lorsque nous étions en train de parler avant l’émission, de la validation de ce qui a été récemment présenté pour Boyd Bushman, il semble que c’est venu de cette fuite de la Voûte 7, qui a récemment eu lieu.

    Donc, pour ceux qui n’ont pas fait attention à cela, puisque cela a passé très vite dans les médias, pouvez-vous nous expliquer quelle est cette histoire de Chambre Forte 7 [« Vault 7 »], et comment cela se rapporte-t-il à la Divulgation ?

    Corey : Oui. La Chambre Forte 7 était une lancée de données effectuée par WikiLeaks sur la CIA.

    David : Et je comprends qu’il y a 8 700 documents dans cette Chambre Forte 7.

    Corey : C’est une très grande sortie.

    David : Oui. Ce qui m’a le plus surpris, c’est lorsque WikiLeaks est sorti avec cela et a déclaré que 99% des histoires qu’il y a là-dedans, ne sont pas encore du domaine public ! Et nous avons vu Drudge Report appeler ça, un autre Snowden.

    Quel serait le but de cette diffusion d’informations à partir de documents classifiés de la CIA ? Et quel rapport cela a-t-il avec la divulgation ?

    Corey : Ils ont publié beaucoup de noms dans cette décharge de données de la Chambre Forte 7, et beaucoup de ces noms, sont des personnes civiles qui ont été sous l’œil de la CIA.

    David : Donc Boyd Bushman est dans les fuites de la Chambre Forte 7.

    Corey : Oui.

    David : Ils l’observaient et le surveillaient.

    Corey : Il s’agissait d’une liste de civils surveillés par la CIA.

    David : Si la NSA est notre Agence de Sécurité Nationale, qui est vraiment une agence de surveillance nationale, et c’est ce qu’ils font, pourquoi la CIA doit-elle faire exactement la même chose, mais sous leur propre parapluie ? Cela n’aurait pas de sens pour la plupart des gens.

    Corey : Beaucoup de ces organisations ne sont pas complètement connectées en matière de données. Ils ne sont pas nécessairement tous connectés à la même meule de foin.

    Ils auront leurs propres meules de foin. Et c’est superflu, mais ces groupes ne sont pas entièrement… Ces groupes ne partagent pas toutes les données entre eux. Ils passent par un genre de comité de partage des informations les uns avec les autres.

    David : Une des choses qui vient juste de sortir sur la Chambre Forte 7, était une fuite provenant des plus hauts niveaux, c’est que personne n’est autorisé à travailler les uns avec les autres dans la CIA pendant plus de trois ans, parce qu’ils sont tellement préoccupés par la possibilité que les individus d’une équipe puissent commencer à former leurs propres petites factions.

    Corey : Collusion, oui.

    David : Pensez-vous que ça provient en partie de l’Alliance, et comment tentent-ils d’empêcher l’Alliance de se développer ?

    Corey : C’est comme ça qu’ils tentent d’éviter tout effort coordonné contre eux.

     

     

    David : Exactement. D’accord. Maintenant, voyons la prochaine partie très intéressante de l’entretien réalisé avec Boyd Bushman, l’initié de Lockheed Martin, dans sa confession sur son lit de mort. Regardez-ça.

    * * * * * *

    LES ALIENS SONT RÉELS

    Boyd Bushman : Je lui ai demandé de me parler de ceux qui faisaient voler ces engins. Il m’a donc dit : « D’accord… Ils sont approximativement d’une grandeur de 5 pieds, 4,5 à 5 pieds [1,40 à 1,50 mètre]. »

    Il y en avait un ou deux d’entre eux qui avaient 230 ans. Et nous en avons un total d’au moins 18, qui étaient là, et opéraient avec nos installations, lorsque Teller les a mises en place.

    Et remarquez que les yeux sont différents, le nez est différent, mais ils ont cinq doigts, cinq orteils, deux yeux.

    Et plutôt étrangement, je lui ai demandé comment ils communiquaient. Il a dit : « Eh bien, c’est comme ça, Boyd…Vous avez disons, une question dans votre esprit. Vous entrez dans une pièce où se trouve l’un d’entre eux, et tout à coup, vous vous retrouvez à répondre à votre question, avec votre propre voix. Ils peuvent utiliser votre propre voix télépathique pour vous parler. »

    Et j’ai dit : « D’accord ! »

    Maintenant, c’est à ça qu’ils ressemblent de face, mais lorsque vous tournez autour et les regardez de dos, ça ressemble à ça.

    Maintenant, remarquez qu’ils ont trois os dans le dos. C’est en fait du cartilage. Néanmoins, c’est un système beaucoup plus efficace que le nôtre.

    Ils ont également trois côtes dans leur système, plutôt que plus. Ceci est aussi le dos d’un Alien.

    Et voici une photo à 45°.

    Et maintenant, quand on parle d’extraterrestres, j’ai poussé la question, et il a dit : « Eh bien, il y a comme deux groupes d’Aliens ». Ils les ont divisés en deux groupes. Un groupe qu’ils appellent… c’est comme si vous aviez un ranch. Donc vous avez un ranch, et vous vous trouvez avec un groupe, qui sont vos cowboys qui savent prendre soin de votre bétail.

    Il y en a d’autres qui sont les truands, ceux qui volent votre bétail.

    Et en effet, les deux groupes agissent différemment. Ceux qui sont des cowboys sont beaucoup plus amicaux et ont une meilleure relation avec nous.

    Et voici l’autre côté de l’Alien.

    Maintenant, notez également leurs pieds, ils ont cinq orteils, et les orteils sont reliés comme pour une grenouille, mais ce n’est pas pareil.

    Et ceci, c’est la planète d’origine d’où ils viennent, ils l’appellent  »Quintumnia ».

    Et remarquez la main… C’est une main d’Alien.

    Notez que les doigts sont pas mal plus longs que les nôtres, environ de 30%, et c’est exactement ainsi qu’ils sont assemblés.

    * * * * * *
    David : Eh bien, dans cet extrait à lui seul, il y a de toute évidence beaucoup de choses très intéressantes dont on peut discuter.

    L’une des choses qu’il a dites ‒ et que je pense que, même les gens qui ont écrit les articles, n’ont peut-être pas réellement saisies ‒, n’a-t-il pas mentionné le nombre 18 ?

    Et il m’a semblé très probable, quand il a dit qu’il y en avait au moins 18, qu’il parlait de différents types d’extraterrestres.

    C’est un nombre beaucoup plus minime que ce que vous connaissez. Cependant, est-ce que quelqu’un, qui pourrait simplement travailler comme ingénieur pour Lockheed, ne recevrait qu’un chiffre de cet ordre, dans le cadre de cette sécurité compartimentée ?

    Corey : Oui. Et il n’a probablement découvert la majorité d’entre eux, que vers la fin de la période où il a travaillé comme ingénieur, ou même après.

    Généralement, ils vous permettent d’en connaître trois, peut-être huit, différents types, en fonction de la technologie dont vous êtes en train de faire l’ingénierie inversée, de la technologie que vous étudiez.

    Ils ne vont pas vous en faire savoir plus que vous « n’avez besoin de savoir ».

    David : Disons simplement que si l’un de ces gars regarde notre émission, et peut-être que vous pouvez lui montrer qu’il pourrait y en avoir plus qu’il ne croit savoir. Alors, que pourraient être ces trois à huit groupes ? Que lui aurait-on dit, nécessairement ?

    Je veux dire, ça pourrait changer mais…

    Corey : Oh, oui, ça pourrait changer. Certains connaissent les reptiliens, mais certains d’entre eux ne les connaissent pas.

    David : Ok.

    Corey : C’est intéressant. Certains d’entre eux ont été informés de ce groupe de type Eben.

    David : D’accord. Ce serait quoi ?

    Corey : Certaines personnes les associent aux Gris, mais ils semblent plutôt très charnus. Ce sont des êtres bipèdes et charnus. Et vous savez, leurs globes oculaires ne sont pas noirs, à moins qu’ils n’aient des lentilles.

     

     

    Ensuite, vous avez ces groupes, les Nordiques.
    Comme l’explique l’initié de la Marine américaine William Tompkins dans cet épisode, il existe de nombreux types de Nordiques : « Maintenant, le peuple nordique ….. Pourquoi sont-ils ici, et qui sont-ils ? Et nous n’avons appris que bien plus tard, qu’il y a des boîtes pleines de Nordiques, d’accord ? Je veux dire, on en a une boîte pleine, peut-être 100 types différents, on le sait maintenant. Mais à l’époque, on a pensé qu’il n’y avait qu’un type. »

    David : Ok.Corey : Généralement, ils seront au courant à leur sujet, ou des Grands Blancs.

    Mais pour la plupart, ils feront connaissance de ces êtres. Et certains d’entre eux semblent connaître les Reptiliens, mais certains non.

    David : Maintenant, il y aura une controverse juste face aux trucs de Boyd Bushman, car tous ces enfants sur Internet pensaient avoir remporté le prix Nobel pour avoir découvert que cette image ET qu’il détenait, n’était en réalité que la photo d’un jouet Walmart.Corey : En effet.David : Le jouet de 2008 ressemble exactement aux images qu’il nous montre maintenant.

    Tant de personnes sur Internet ont essayé – en tant que détracteurs sceptiques -, ils pensent que ce type a littéralement pris un jouet et en a pris des photos. Que répondez-vous à cela ?

    Corey : il est possible que ce jouet ait été publié en édition limitée, justement pour empêcher toute divulgation sur ce type d’Alien. [David approuve de la tête]Maintenant, je vous ai déjà mentionné en privé, je crois, que j’avais vu ces types d’êtres, et je les ai vus en vie.

    David : En effet.

    Corey : On les appelait les « Oranges ». Quand ils étaient vivants, leur couleur de peau était de couleur carotte, mais en plus foncée – de couleur carotte avec un peu de brunâtre, je suppose. Mais on les appelait les « Oranges ».

    Et ils étaient des êtres très positifs. Quand ils sont en vie, si vous avez déjà eu un oiseau ou que vous avez vu un oiseau mort, leurs yeux se renfoncent complètement dans leur tête.

    David : En effet.

    Corey : Et quand ils sont en vie, les yeux leur sortent de la tête. Et puis les petites zones de ridelles en-dessous et au-dessus des yeux, elles sont très, très… ils ont dans les yeux une énergie très agréable.

    David : Mmm.

    Corey : Et leurs yeux tournent tout à fait de bord et d’autre, et vous voyez les rides sous les yeux et autour des yeux s’accentuer et se déplacer, alors que les yeux sortent un peu de la tête, un peu – pas beaucoup.

    David : Donc, vous dites que, quand ils sont vivants, les Oranges ont une apparence bien différente de celle de ce cadavre desséché.

    Corey : En effet. Et ils étaient là pour essayer de nous aider. Je suppose qu’ils faisaient partie des cowboys.

    David : Qu’il a mentionné…

    Corey : Qu’il a mentionné. Ils ont essayé de nous aider à bien nous gérer, gérer la planète, vous savez, un peu comme des observateurs.

    David : Certaines gens qui ne sont pas très bien informés, diront que n’importe quel type de ET ressemblant à ceci, est un Gris, et qu’ils enlèvent les gens, les torturent et leur installent des sondes et des implants. Que répondez-vous à cela, en ce qui concerne ce que font ces gars ?

    Corey : Eh bien, il y a un certain nombre de ces êtres qui ont à peu près la même description que les Gris.

    David : En effet.

    Corey : Donc, il y a beaucoup de confusion. Vous savez, il existe même une espèce de type reptilien, qui a la même configuration corporelle, et une apparence un peu comme celle de ces Gris.

    Et dans la phase de réhabilitation, pour les gens qui avaient eu des contacts avec ces êtres, les militaires les ont enlevés à nouveau, et beaucoup de fois, les gens leur disaient que c’était des Gris, parce qu’ils avaient tellement vu diverses séries télévisées, et ils ont vu l’image des Gris tellement de fois, qu’ils essaient de les mettre tous dans la même catégorie, parce qu’ils se ressemblent.

    David : Vous avez également mentionné que les gars, à un plus bas niveau de sécurité, et qui étaient quand même Top Secret, étaient au courant pour les Nordiques. Nous avons déjà discuté des Nordiques vivant à l’intérieur de la Terre.

    Quelle serait la plaque critique typique, le plus bas niveau de divulgation impliquant les Nordiques ? Que leur disait-on ? D’où viennent-ils ? Que font-ils ?

    Corey : Eh bien, les Nordiques ne proviennent pas tous de la Terre Intérieure.

    David : D’accord.

    Corey : Certains d’entre eux viennent d’autres étoiles, et ils ont été actifs dans une bataille millénaire contre les Reptiliens, et ils ont également eu des escarmouches avec d’autres êtres et d’autres civilisations.

     

     

    Il y a eu une guerre galactique – sinon intergalactique – qui s’était répandue et ensuite a décliné, et cela s’est produit dans l’histoire, avant même que l’humanité n’existe.

    David : Donc, ce mec des sciences matérielles, travaillant chez Lockheed Martin, travaillant sur la texture de la surface, peu importe, à ce genre de choses, d’accord, qu’est-ce qu’on lui a raconté à propos des Nordiques, en fonction de ce que vous venez de dire ? Jusqu’à quel point pouvait-il être au courant ?

    Corey : Cela dépend simplement de son niveau de confidentialité. Quelle que soit la technologie sur laquelle il travaille, il doit seulement savoir ce qui est nécessaire pour interagir avec les êtres, ou savoir ce qui est associé à un certain type d’être, pour avoir une idée du type d’approche adoptée, pour le développement de la technologie sur leur planète.

    En dehors de cela, à moins qu’il n’ait travaillé sur plusieurs programmes et qu’il ait connu plusieurs ETs, il ne va savoir que ce qu’on lui disait, pour son besoin dans le cadre de son travail.

    David : Il a mentionné que les os sont faits de cartilage et qu’ils n’avaient que trois côtes, et que leur dos avait une structure inhabituelle. Y a-t-il des ETs qui ont un squelette fait plus de cartilage, au lieu d’un squelette osseux comme le nôtre ?

    Corey : Oui, un squelette cartilagineux, mais beaucoup d’entre eux n’ont pas… Le squelette n’est pas entièrement du cartilage. Ils ont juste certaines fonctionnalités, comme nous avons du cartilage dans notre nez.

    David : D’accord.

    Corey : Ils pouvaient avoir différentes protubérances ou autres choses, qui sont quelque chose de semblable, faisant partie de tout ce qu’ils étaient, avant une certaine évolution, comme les doigts palmés.

    David : Il a mentionné quelque chose d’étrange à propos de la télépathie, qui était que, non seulement vous expérimentez une communication télépathique dès que vous entrez dans la salle avec ces êtres, mais que vous l’entendiez comme si c’était votre propre voix qui vous parlait.

    Quelles sont vos pensées à ce sujet ?

    Corey : C’est exactement comme ça que cela se produit. Et cela vous faisait penser, quand vous avez des idées et ces pensées, d’où viennent-elles ? Vous savez, cela pourrait provenir d’une autre source en dehors de vous-même.

    Mais, oui, les communications que j’ai, tout le monde a dans leur monologue interne, cette voix unique qu’ils ont essayé d’entendre. C’est avec cette même voix que vous les entendez communiquer avec vous.

    Et vous recevez également des images, des odeurs, des goûts, en fonction des êtres.

    David : Il a également mentionné que ces êtres avaient une planète d’origine, qu’il appelait Quintumnia. Je suis curieux de savoir si vous aviez déjà eu un dialogue avec ces Oranges, comme vous les appelez, pour les entendre dire quelque chose comme ça, ou s’il existe, en fait, des noms de planète et des choses qui apparaissent parfois comme ça.

    Corey : Oui. Ils donneront les noms de leur planète, qui est évidemment selon leur emplacement. Ce n’est pas une sorte de traduction anglaise d’où ils viennent. Ceci peut très bien être le nom qu’ils ont donné à leur planète. C’est la première fois que je l’entendais.

    David : Donc, s’il dit qu’il a été informé lors de séances d’information, il semble qu’il ait été informé de l’existence d’au moins 18 groupes, et il dit qu’ils se divisent nettement en deux grandes catégories.

    Catégorie un : les cowboys. Catégorie numéro deux : les truands, qui seraient en fait ceux qui volent votre bétail.

    Corey : En effet.

    David : Cela ressemble beaucoup à la traite d’esclaves au niveau galactique, que vous avez mentionnée. Donc, je suis curieux de connaître vos pensées lorsque vous avez vu cette partie de la vidéo.

    Corey : C’est exact. Et pendant le temps où il recevait ses séances d’informations, très probablement beaucoup de choses très intenses se passaient, avant que nous n’ayons étendu suffisamment le Programme Spatial Secret assez loin, pour déterminer jusqu’où nous pourrions, je suppose, monter la garde ‒ les Solar Warden [les « Gardiens Solaires » en français ; il s’agit du Programme Spatial Secret de la Marine américaine] ‒ dans notre propre territoire.

    Mais oui, ils entraient et ramassaient des gens, tout le temps, puis sortaient de notre système solaire de manière vraiment très rapide. Et même pour les non-terrestres, qui surveillaient les choses, cela arrivait quelquefois si vite, qu’ils n’avaient même pas le temps de réagir.

    David : Depuis combien de temps pensez-vous que les gens, dans l’organisation de la défense des États-Unis, étaient au courant de ce qui se passait, avant d’avoir les moyens technologiques d’arrêter ça?

    Corey : Ils l’étaient déjà… dès la création d’une communauté de renseignement, ils le savaient.

    David : Et quand ont-ils atteint la capacité d’empêcher que cela ne se produise ?

    Corey : C’était probablement au début des années 80, qu’ils auraient pu démontrer assez de force, pour empêcher que cela ne se produise de manière régulière.

    David : D’accord, notre prochaine section de l’interview de Boyd Bushman arrive à ce point-ci avec des informations beaucoup plus fascinantes. Allons y jeter un coup d’oeil.

    * * * * * *

    ZONE 51

    Boyd Bushman : Je fais cela pour de très bonnes raisons, garder les choses sous contrôle, mais je ne veux pas que nous soyons tous en arrière, face aux Russes et aux Chinois.

    Et le problème que j’ai, c’est que la Zone 51 travaille maintenant de concert avec les Russes et les Chinois, et ils essaient de fabriquer des ovnis.

    Il y a eu un total de 39 citoyens Américains qui ont perdu la vie, en essayant de faire la rétro-ingénierie des OVNIs.

    Eh bien, le dernier fait dont j’ai entendu parler, c’était il y a un an et demi, où nous avons perdu 19 vies, lors d’un seul test. Ils ont voulu en fait, s’approcher de divers engins volants, ils se sont approchés tout près d’un OVNI, et l’OVNI s’est défendu et 19 de nos gens sont morts.

    * * * * * *

    David : Comment pensez-vous que cela aurait été ressenti chez quelqu’un comme Boyd Bushman, qui a probablement travaillé pendant la guerre froide, et sachant alors que les Russes et les Chinois travaillent en fait en collaboration avec les États-Unis, pour ce qui est de la Zone 51 ?

    Corey : Les gens qui combattaient dans la guerre froide, étaient pour ainsi dire, fortement endoctrinés dans la mentalité anti-Russes. Ce qui les a amenés à produire leur propre ingénierie, c’était pour protéger les États-Unis dans tout type d’échange nucléaire avec la Russie.

    David : Eh bien, la Chine n’était pas autant… Ce n’était pas autant une menace dans les années 80 que c’est maintenant, mais pourquoi la Chine est-elle à la Zone 51 ? Qu’est-ce qui se passe vraiment ici ?

    Corey : Nous étions arrivés à un certain point dans notre Programme Spatial Secret, où nous ne pouvions plus le cacher aux autres pays évolués en technologie. Ils nous suivaient à la trace.

    Donc, non seulement avions-nous cette Ligue Galactique Globale des Nations, qui a été mise en place, mais en… je ne me souviens pas de la période, mais je pense que c’était dans les années 90, une sorte d’accord a été signé entre ces pouvoirs, de partager la technologie.

    Ils échangent des scientifiques, pour s’assurer qu’il existe une continuité de l’information technique dans tous les groupes. Cela leur donne l’assurance qu’ils partagent tous ce qu’ils ont.

    David : Quel serait le but d’être apparemment dans une compétition sur la force nucléaire avec la Russie dans le monde, et par en-dessous, collaborer gentiment avec eux, au sujet de la Zone 51 ? Pourquoi une telle disparité ?

    Corey : Eh bien, la collaboration avec les Russes, au pic de la guerre froide dans ces bases, était ouverte… Vous n’avez pas beaucoup vu ça. C’était vers la fin de la guerre froide, en majeure partie après la guerre froide, lorsque nous avons commencé à conclure des ententes avec la Chine, la Russie, l’Inde et certains autres de ces groupes.

    Et nous avons également des gens de l’Inde et de quelques autres pays, avec lesquels nous travaillons en étroite collaboration, et partageons la technologie, car nous avons découvert qu’ils étaient aussi rendus assez loin, dans leur développement.

    Si vous concluez des ententes entre ces différents pays, le fait de partager cette information est également un moyen de la contrôler.

    David : Il a mentionné 39 personnes qui auraient perdu leur vie au cours des travaux sur les OVNIs, mais il a également déclaré que 19 personnes étaient mortes, lorsqu’elles avaient volé avec un avion conventionnel et s’étaient approchés d’un OVNI dans le ciel, et que celui-ci s’est apparemment défendu. Analysons ces infos. Donc, tout d’abord, le chiffre 39, basé sur tout ce qui est vraiment connu, semble très, très minime.

    Corey : Il a passé rapidement là-dessus, sans donner beaucoup de détails. Cela aurait pu être 39 des employés de Lockheed, qui travaillaient sur ces programmes, et dont il a eu connaissance.

    David : D’accord. Ne pensez-vous pas, cependant, que le nombre total de personnes qui ont perdu leur vie, essayant de faire la rétro-ingénierie des OVNIs, serait beaucoup plus élevé que 39 ?

    Corey : Absolument. Il y a juste que… Nous avons perdu beaucoup de vies, à récupérer les engins, avant même de pouvoir commencer la rétro-ingénierie.

    David : Wow !

    Corey : Donc, oui. Beaucoup de vies ont été perdues à les récupérer, à en faire la rétro-ingénierie. Et puis, nous avons repris, au cours du Programme Spatial Secret Allemand, quand ils l’ont développé, nous avons eu beaucoup d’Allemands qui sont morts dans le processus, beaucoup de scientifiques qui meurent afin de produire ces technologies, sans parler de tout le travail d’esclaves qu’ils utilisaient.

    David : Très bien. Dans notre dernière section de la vidéo de l’interview de Boyd Bushman, il nous parle d’un incident très intéressant à Roswell.

    * * * * * *

    BATAILLE AU-DESSUS DE NEW MEXICO

    Boyd Bushman : Il s’est révélé que c’était un médecin. C’était un très, très gentil monsieur, et j’ai eu une conversation avec lui. Il a vu comment la conversation se dirigeait, alors il a simplement dit : « Eh bien, vous devez savoir ce que j’ai fait un jour ». Et j’ai dit : « D’accord ».

    Il a dit :  »J’étais en train de faire un examen sur un pilote d’essai, un pilote d’essai de la Marine, pour le gouvernement des États-Unis, et c’était en 1947. »

    Essentiellement, il m’a dit qu’il y avait… Que « eux, le groupe radar, avaient trouvé une anomalie au-dessus du Nouveau-Mexique, et qu’ils souhaitaient me désigner pour aller voir de quoi il en retournait ».

    Alors il a dit : « Bien. Je vais y aller. » Et il a utilisé l’avion le plus rapide qui existait alors, qui était à hélice à cette époque. Et il était complètement armé et tout équipé.

    Il était en train de survoler, et il a trouvé l’objet, et il a immédiatement communiqué avec la base, et il a dit : « Je souhaite avoir l’autorisation… Tout d’abord, je veux que vous me disiez, y a-t-il d’autres avions à proximité ? Y a-t-il des vols publicitaires, commerciaux, ou autre chose que lui et moi ?

    Ils ont dit : « Juste vous deux. »

    Et il a dit : « Bien. La deuxième chose que je voulais savoir, est-ce que j’ai l’autorisation de l’abattre ? »

    Ils ont dit : « Pourquoi voulez-vous avoir l’autorisation de le descendre ? »

    Il a dit :  » Parce que je vole dans la chose la plus rapide que les États-Unis peuvent fabriquer, et il commence à me distancer. Par conséquent, je sais que, qu’il soit un ami ou un ennemi, s’il s’éloigne de moi, c’est un ennemi. Par conséquent, j’aimerais avoir l’autorisation de l’abattre. »

    Le commandant a dit : « Bien. » Il lui a accordé l’autorisation.

    Il a tiré. Il l’a abattu. L’engin s’est écrasé au sol.

    Il a survolé l’endroit de l’écrasement et a vu qu’il y avait une route à côté de la zone clôturée. Il est descendu et y a fait atterrir son avion. Difficile à faire, mais il l’a fait. Et puis il traversa la clôture.

    L’un d’eux… La porte était ouverte… L’un d’eux était sorti, se promenait, mais il ne s’en est pas occupé. Il se demandait c’était quoi, ce véhicule.

    Alors il s’est aventuré un peu plus loin, et plutôt étrangement, lorsqu’il s’est accroupi, il a vu qu’il pouvait voir à travers les murs. Non seulement cela, mais en entrant, il a constaté que le plancher était spongieux.

    Il regarde les trois qui étaient là, et ils étaient morts. Il savait qu’ils l’étaient. Il les avait tués. Mais il savait aussi que les militaires viendraient, et il savait comment s’arranger avec ces gars depuis longtemps.

    Alors il a jeté un coup d’œil autour, et est retourné traversant la barrière de barbelés, est entré dans son avion et a décollé.

    Quand j’ai eu une rencontre avec mes contacts de la Zone 51, j’ai abordé cette histoire et ils ont dit : « Eh bien, c’est tout à fait vrai, mais nous ne pouvons pas en parler. Vous, vous le pouvez. »

    * * * * * *

    David : Très bien. Donc, c’est clairement une histoire qui nous donne des détails sur le fait qu’il existe des vulnérabilités chez eux, parce qu’ils ne mesuraient que 5 pieds [1,5 mètre] de hauteur ces ETs. Ils ne sont pas nécessairement comme dans la bataille de Los Angeles, où cette chose a un bouclier autour, alors que notre armée lui tire dessus et que rien ne lui est arrivé.

    Certains de ces engins, apparemment, peuvent être abattus. Est-ce vrai, en fait?

    Corey : Oui. Et si vous les attrapez à différents stades de leur vol – et je ne sais pas quelles sont ces étapes -, ils sont vulnérables aux armes perturbatrices à forte énergie. Comme ils l’ont dit, le radar peut avoir abattu le vaisseau de Roswell.

    Ainsi, beaucoup d’entre eux peuvent être ciblés avec des armes à haute énergie. Il est rare que vous entendiez parler d’une arme cinétique.

    Je ne sais pas si un missile a été utilisé. On dirait qu’il pourrait avoir été abattu par une arme conventionnelle.

    David : D’accord.

    Corey : Ce serait une circonstance très rare. Je spéculerais sur la raison pour laquelle ils ont pu, non seulement se rapprocher de la portée de cet engin, mais de pouvoir tirer sans qu’il n’effectue de manœuvres d’esquive.

    Je devrais donc spéculer sur ce qui se passait à l’époque avec les engins non-terrestres.

    David : Il a mentionné que, quand il est entré dans l’engin, les murs sont devenus transparents, et vous pouviez voir tout autour. Est-ce une chose normale pour ces vaisseaux ?

    Corey : Oui. Oh oui. Oui. C’est très courant.

    Vous ne verrez aucune fenêtre, mais de partout dans un vaisseau, vous pouvez voir autour. Il semble qu’il n’y ait pas de panneaux, comme si vous regardiez simplement dans un espace ouvert.

    David : Est-il courant que des histoires comme celle-ci soient transmises, comme rumeurs dans peut-être des cafétérias, et ce genre de choses ?

     

     

    Corey : C’est habituellement après quelques bières dans un bar, qu’ils se sentent à l’aise pour parler de ce genre d’histoires. Habituellement, la bière aide.

    David : Ha, ha, ha ! D’accord. Bien, c’est tout le temps que nous avons pour cet épisode, pour vous donner un aperçu unique de Boyd Bushman, qui a été largement diffusé dans les médias avec ce témoignage unique, clairement destiné à faire partie d’une divulgation en continu, pour nous apporter la vérité.

    Je suis David Wilcock ici avec Corey Goode, et nous vous remercions de nous avoir regardés.

     


    votre commentaire
  • Documents Top Secrets

    Un livre écrit par deux enquêteurs ufologues comprenant des témoignages d’anciens militaires et des documents Top Secrets du Kremlin révèle que des sous-marins soviétiques ont rencontré à plusieurs reprises de mystérieux objets aquatiques d’origine inconnue au fond des océans…


    votre commentaire